Il était une fois une course de grenouilles. Pour gagner la course, il fallait être le première à arriver en haut d’une grande tour. Beaucoup de gens se rassemblèrent pour y assister et soutenir les coureuses.
Même s’ils étaient venus nombreux pour les encourager, certains ne croyaient pas possible que les grenouilles puissent atteindre le sommet de la tour.
La course avait à peine commencé que l’on pouvait déjà entendre des phrases du genre:

« C’est inutile, elles n’y arriveront jamais !  »

« C’est peine perdue, elles ne seront jamais capables d’accéder en haut de la tour »

Ainsi encouragées, ou plutôt découragées par le public, certaines grenouilles se résignèrent très vite et commencèrent à abandonner progressivement la course. A mesure qu’elles avançaient, le public continua ses réflexions :

« A quoi bon insister? Elles n’y arriveront jamais ! »

Un grand nombre parmi elles s’avouèrent vaincues et abandonnèrent, sauf une qui continua de grimper malgré tout ce qui se disait.

A la fin, elles abandonnèrent toutes, sauf celle qui avait continué seule. Au prix d’un énorme effort, elle avait pu rejoindre la cime, à la grande stupéfaction des autres et du public.
A sa descente, toutes les autres se ruèrent auprès d’elle pour comprendre comment elle avait fait. Quelle ne fut pas leur surprise en découvrant que la grenouille victorieuse était en réalité SOURDE !

A retenir:
Tous les mots que vous dites, entendez ou lisez ont un pouvoir sur vous.
Certaines personnes ont la mauvaise habitude d’être négatives dans votre entourage. En les écoutant, vous finissez par être négatifs vous-mêmes. En étant négatif, vous vivrez désormais avec ces voix dans votre tête. C’est le pire qui puisse vous arriver ! Bonne nouvelle, on peut réapprendre à avoir un discours positif. Non, vous n’êtes pas sourds, et vous avez bien entendu: on peut rééduquer son discours.

Pour y arriver, il faut d’abord commencer par vous dire que vous pouvez changer votre discours et y croire. Ensuite, repérer chaque fois que vous êtes négatif sur toutes les situations du quotidien, et modifier cette pensée négative. Plus vous pratiquerez cet exercice, plus elle deviendra automatique.

A ce stade de la lecture, si vous vous dîtes que ce ne sont que des sornettes, vous n’êtes pas prêt pour la rééducation du discours. Je m’excuse du temps que je viens de vous faire perdre. Et pour ceux que cela intéresse, faîtes l’exercice pendant une semaine entière et si vous ne constatez pas de changement en vous et autour de vous, je vous rembourse le temps perdu en vous rendant votre liberté d’être négatif. Bonne année positive!

2 Comments

  • Cette grenouille en photo est adorable. Vraiment mignonne.
    Et la métaphore l’est tout autant…
    Soyons positif… Pas sourd…
    Félicitations pour ce très beau travail sur l’ensemble.
    Daniel

    • Merci Daniel pour ton commentaire. Par rapport à ce que tu relèves, il ne s’agit pas d’être sourd, mais seulement de ne pas écouter ceux et celles qui peuvent nous décourager par des propos négatifs. C’est parfois difficile d’être positif lorsque notre entourage cultive le négatif à volonté. Il faut aussi être sourd à notre propre discours négatif interne. Nous avons tendance à nous critiquer nous-mêmes, à nous sous-estimer, à nous dévaloriser. Lors du séminaire du 29 janvier, j’aurai l’occasion de partager quelques méthodes pour se protéger des discours négatifs externes et internes, ces méthodes qui m’ont permis d’aller au sommet de la tour 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.